Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2022 4 19 /05 /mai /2022 12:22
PASSE DES ORNIERES

 

 

 

 

 

Passé des ornières

 

 

 

Les montures grognent le mors aux dents

Que de vibrantes morsures sur le froid du métal

Prothèse caprice inféodée à la volonté de l’un à l’autre

De l’un sur l’autre que de reniflement de larmes et râles informes

Debout dans l’air gris avec le froid qui coule dans le corps défraîchi

Comme du plomb liquide venu d’un air de la tête jusqu’au pied du vide

C’était une nuée de songes sans paroles ni chansons seulement des silences

Fredonnés au cœur lugubre de l’être en déshérence livré à lui-même au lever

D’un réveil ordinaire sans intensité clairement affichée à la sortie de la nuit

Le jour derrière les paupières avait du mal à se faufiler vers la lumière

Les genoux loin du sol tremblaient sans émotions particulières

Courses tristes en courant d’air venu des lointains oubliés

Pris au piège d’une misère sœur du passé des ornières

 

 

 

 

Guy Aguenier

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires